Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 08:01

Les habitudes se prennent très vite, il va être ardu de continuer à trouver des concertistes d’un talent exceptionnel pour nos concerts car ces derniers temps, nous avons touché aux sommets de la jeune génération.

Encore enchantés après la prestation de Victoire Théodora Pruvost, nous avons accueilli ce mardi une jeune violoniste lettone, Magdalena Beka. Un visage d’enfant sous des cheveux très blonds et une concentration et une volonté évidentes offrent un contraste fascinant.

Elève au Conservatoire de Paris, elle y a appris parfaitement le français ainsi que le russe avec son professeur de violon, c’est donc dans une langue parfaite qu’elle présente chaque oeuvre.

Concert au Musée le 15 septembre

Pour illustrer le violon polyphonique, elle interprète en premier lieu la sonate pour violon seul en sol mineur, BWV 1001. La polyphonie est très présente dans la fugue alors que le presto final est enlevé avec maestria.

Vient ensuite une oeuvre de Paganini : Introduction, thème et variations sur l'aria "Nel cor piu non mi sento" de l'opéra "La Bella Molinara" de Paisello. La technique prend le pas sur la mélodie, l’interprète se bat avec les cordes, combinant archet et pizzicati de la main gauche en un sommet de virtuosité. Le résultat est tout à fait bluffant et, comme le dit la jeune femme, c’est un catalogue des toutes les difficultés proposées sur le violon.

La sonate pour violon seul, opus 27 de Eugène Ysaie, dédiée à Fritz Kreisler, est plus classique de facture. Elle commence par une « Allemande » ample et puissante, les pizzicati entament la sarabande puis le mouvement se mue en moment de douceur, la Finale est virtuose et dans l’esprit de J.S. Bach.

Magdalena prend mille précautions pour annoncer la Sonata Brève d’Eric Tanguy (un vieux de 50 ans!), comme pour d’excuser de proposer une oeuvre aux consonances modernes. Les mouvements « Lyrique » et « Etrange » nous ravissent et la finale « Vertigineux » nous offre une dernière occasion d’apprécier la virtuosité de la jeune femme.

C’est une présidente émue qui remercie la violoniste, d’autant que l’ayant hébergée, elle avait eu droit à quelques heures de concert privé supplémentaires de ce charmant bourreau de travail.

Concert au Musée le 15 septembre

Après le concert, Magdalena Beka a offert aux élèves de 6ème option culturelle du collège Michel de l'Hospital une rencontre qui restera dans leur mémoire. Elle y a fait passer sa passion, son exigence, sa générosité.

 

Merci Magdalena!

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de amismuseesriom.over-blog.com
  • : Vie de l'Association des Amis des Musées de Riom (63). Sorties, assemblées, nouveautés des Musées.
  • Contact

Recherche

Liens