Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 09:24

Dès potron-minet, nous nous somme retrouvés une trentaine pour prendre la route de la Haute-Marche sous un ciel gris et menaçant. Le car nous dépose à Chambon sur Voueize pour y profiter d'un café sympathique et de l'accueil du plus jeune portier de France (environ 18 mois).

Face à nous se dresse, au fond de cette vallée, la silhouette impressionnante de l'Eglise de Chambon, vaisseau surmonté d'un clocher porche et d'un clocher classique (hormis qu'il est décalé de la croisée de transept). Le roman limousin est de mise avec en particulier la présence du "boudin limousin" sur une baie d'abside.

Dès l'entrée, une crucifixion XIXème (Bazin)  initialement destinée au tribunal et donnée à l'église qui présentait l'avantage d'en accepter les dimensions.

Le choeur révèle quelques trésors comme ce fragment de fresque (St Georges et le dragon), un ensemble de stalles aux miséricordes sculptées de feuilles d'acanthe ou de visages, des balustrades ouvragées, le tout dans un chêne clair.

L'autel est réalisé en pierre de Volvic dans un esprit très XIXème.

Le transept gauche recèle un ensemble baroque élégant avec colonnes torsadées et ouvragées alors que dans l'abside on trouve des reliquaires dont celui de Ste Valérie. On remarque plus loin une Piéta et une Vierge de déploration en bois polychrome.


 

PERIPLE CREUSOIS
PERIPLE CREUSOIS
PERIPLE CREUSOIS
PERIPLE CREUSOIS
PERIPLE CREUSOIS

Nous quittons Chambon par de petites routes, domptées par un chauffeur émérite, pour rejoindre le site des Pierres Jaumâtres. Ce site boisé dissimule des blocs granitiques aux formes étranges où chacun peu trouver ce que son imagination lui inspire. C'est l'occasion d'une agréable mini-randonnée et bien sûr celle de l'inévitable photo de groupe!

Une évocation impromptue de Marianne est même organisée en l'honneur de notre estimable présidente.

 

PERIPLE CREUSOIS
PERIPLE CREUSOIS
PERIPLE CREUSOIS

Après un excellent repas pris à Boussac, nous sommes conviés à visiter le château qui domine la vallée de la Petite Creuse et la route de Guéret. Acquis il y a plus de 50 ans dans un état déplorable par une famille de collectionneurs, le château recèle une foule de trésors exposés au fil des salles: tapisseries d'Aubusson, tableaux, meubles de toutes époques, objets des plus divers et bien sûr, une copie de la tapisserie de la Dame à la Licorne, orgueil des lieux vendu par la Ville pour financer le champ de foire et qui a servi de tapis de sol pour le garage des sous-préfets.

On remarque la salle à manger et la chambre de George Sand.

On imagine le travail qu'a représenté la transformation d'une ruine pillée en ce lieu muséal mais également d'habitation pour les propriétaires.

Un exposition de tapisseries d'après des cartons du père Robert, protégé de Lurçat, suscite des avis divers.

PERIPLE CREUSOIS
PERIPLE CREUSOIS
PERIPLE CREUSOIS

Enfin, une déambulation dans les rues du Bourg nous permettra d'en découvrir quelques aspects remarquables dont la maison aux tourelles et surtout la petite église qui renferme quelques peintures murales que l'enduit de ciment a épargné, dont un plafond aux évangélistes  qui semble présenter quelques erreurs.

Un joli tondo renaissance italienne, une piéta entourée de boiseries atteint le regard.

Il nous reste à regagner Riom sous la pluie ....

PERIPLE CREUSOIS
PERIPLE CREUSOIS
PERIPLE CREUSOIS
Partager cet article
Repost0

commentaires