Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 16:19

Fidèlement mais avec un plaisir toujours renouvelé, les Amis des Musées de Riom  se sont rendus au Centre National du Costume de Scène samedi 1er décembre à la découverte de l’exposition Christian Lacroix consacrée aux costumes de scène que le couturier  a créés à l’Opéra de Paris  pour le ballet La Source  dont dix huit représentations ont été données à l’Opéra Garnier en 2011.

Ce ballet classique, disparu du répertoire  à la fin du XIX° raconte l’histoire  du sacrifice de Naïla, esprit de la source, pour l’amour du chasseur Djemil et de la belle Nouredda.  La chorégraphie  du Danseur Etoile Jean – Guillaume Bart a été mise en scène  par Eric Ruf scénographe aidé  de Clément-Hervieu-Léger dramaturge.

Sous la conduite d’une guide érudite et passionnée la trentaine de visiteurs ( en majorité écrasante des visiteuses…) a découvert les secrets de fabrication des  somptueux costumes du ballet et leurs secrets de fabrication pour  que quelle que soit la taille des danseurs , l’harmonie  ne soit jamais rompue sur scène.  Ces magnifiques costumes brodés de cristaux Swarovski   s’ils plongent le spectateur dans un monde féérique demandent aux danseurs des exploits sportifs d’endurance, une tiare pouvant approcher un kilo et que dire des vêtements masculins dits caucasiens  aux lourds tissus  souvent  d’ameublement avec lesquels il faut réaliser sauts et entrechats !

On est loin des  collants  moulants les corps  qui  sont eux de la danse contemporaine : ce ballet revient aux sources si l’on peut dire  en retrouvant le chatoiement, la recherche et la richesse des textiles qui sont la patte reconnaissable entre toutes de Christian Lacroix. Sur les vidéos qui  complètent les vitrines d’exposition on suit toute la genèse du travail collectif  de cette entreprise depuis  les dessins des silhouettes, les choix minutieux des étoffes, les réajustements lors des essayages  .

Comme toujours au CNCS  la dernière salle d’exposition est une caverne d’Ali Baba  où le visiteur  est confronté à des scénographies qui souvent coupent le souffle par leur inventivité : vous pouvez encore  vous laisser  surprendre jusqu’au  31 décembre ! Courez  y vite !

Partager cet article
Repost0

commentaires