Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 août 2019 3 28 /08 /août /2019 10:07

le programme s' avère très interessant et encore , tout n' est pas encore calé ...

 

 -le mardi 17 /9 à 20h30 Avant première du film " la jeune fille en feu ( histoire de peinture mais surtout de passion entre deux femmes ) tarif de 5 euros pour nos adhérents

 

-pour les journées du patrimoine : film " le sel de la terre " documentaire de Wim Wenders sur le travail du photographe Sebastiao Salgado

 

- pour les journées de l' architecture , projection de 2 courts métrages , un sur le jardin Awaji Ymebutai au japon ; l' autre sur les jardins suspendus à New York " high line park "

 

- en Octobre également la sortie du film " l' oeuvre sans auteur " sur la vie du peintre Gerhard Richter ; le film est en deux parties distinctes , la première sera projetée 3 fois pendant une  semaine , la deuxième partie 3 fois également la semaine suivante avec en plus un soir pour les deux films à la suite .

 

- le cycle des visites d' expos continue  (tarif 9 euros pour nos adhérents )

      Novembre : Leonard de Vinci  l' histoire complète

      Février 2020:  Lucian Freud Autoportrait

      Avril 2020 : Paques dans l' histoire de l'Art

      Juin 2020 : Frida Khalo

 

 - le cycle des opéras continue également ( tarif 14 euros pour adhérents )

       Mardi 20 septembre 19h15 " La traviata " de Verdi

       Jeudi 10 Octobre 19h15 " Les Indes galantes "de Rameau

       Jeudi 14 Novembre "La flute enchantée " de Mozart

       Mardi 17 Décembre " 19h15 " le prince Igor "de Borodine

 

Nous avons aussi deux projets de projection qui ne sont pas encore finalisés : nous recherchons un film interessant sur une femme artiste pour la journée de la femme et un film autour du Street Art .

 

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2019 2 16 /07 /juillet /2019 18:17

Bonjour,

Le Musée régional d’Auvergne a le plaisir d’accueillir, Laure Ménétrier, directrice des musées de Beaune,

Pour une rencontre Autour de la genèse du Musée du vin de Bourgogne,

Georges Henri rivière, un parisien en pays beaunois

 

Le musée des vins de bourgogne, à Beaune, a été pensé par Georges Henri Rivière dans les années 1946 - 1958 et est ainsi un peu plus ancien que le Musée régional d'Auvergne. Ils reposent tous les deux sur les mêmes principes muséographiques. Quelle a été l'influence de Georges Henri Rivière sur ce musée bourguignon ? Aujourd'hui, quelle est son activité, son avenir ?

 

Rendez-vous jeudi 18 juillet, à 18 h 30,

Entrée libre, renseignements au 04 73 38 17 31.

 

Retrouvez toute la programmation de l’exposition « Le Musée régional d’Auvergne fête ses 50 ans ! » ici

 

Au plaisir de vous accueillir !

 

Le Musée régional d'Auvergne communique
Partager cet article
Repost0
12 juillet 2019 5 12 /07 /juillet /2019 07:41

Le Pays d'art et d'histoire en partenariat avec le Player's Bar s'adresse cet été à tous les adeptes d'escape game et de jeu de piste en lançant une grande enquête dans la ville de Riom.
À mener en famille, seul ou entre amis, tentez vous aussi de résoudre le mystère ! Le départ se fait à la tour de l'Horloge où vous récupérez les premières énigmes. Il faudra ensuite compter environ 3h pour parvenir à la fin de l'histoire, mais vous pourrez à votre convenance effectuer le parcours par étapes et même sur plusieurs jours.
Bonne chance à tous !

Escape Game du Pays d'Art et d'Histoire
Partager cet article
Repost0
6 juillet 2019 6 06 /07 /juillet /2019 11:35

Le fait déclencheur de cette sortie a été la tenue de l’exposition que Jean Moiras  consacre à Casanova et à Venise dans le cadre des écuries du château de Parentignat.

 

44 amis des musées s’étaient réunis, qui à la gare de Riom, qui à Parentignat pour débuter la visite de cette expo commentée par Jean Moiras soi-même.

De façon inhabituelle, les tableaux de Moiras font la part belle aux portraits et à l’architecture vénitienne. On retrouve bien entendu les grands à-plats de couleurs traités en empatement et travaillées en relief par des doigts, des fourchettes, des peignes…

On remarque deux couleurs particulières que le peintre élabore lui même : un bleu outremer mat et un noir brillant utilisé pour marquer des contours.

 

Moiras part des carnets de croquis commentés et compose sur cette base un schéma sur ordinateur qui sera le support de son tableau. Personnellement j’apprécie ces silhouettes de villages qui viennent scander le rythme des tableaux.

 

Parmi les oeuvres exposées, quelques citations dont « l’Escamoteur de Jérôme Bosch » revu en version vénitienne, le manipulateur et la voleuse, en tenue vénitienne, opèrent sous la surveillance de Casanova masqué qui apparait dans une fenêtre.

 

Jean Moiras profitera de notre visite pour nous donner un avant-goût de la conférence qu’il tiendra au Musée Mandet cet automne sur le thème de « L’imposture dans l’art ». Voilà qui promet un débat animé …..

 

Le régisseur du château nous accueille maintenant pour une visite de la demeure et de son impressionnante collection de peintures.

 

Nous rejoignons l’aile sud pour nous retrouver dans une galerie dédiée à la chasse, les tableaux de la famille Deschamps y dominent tandis que les dessus de portes évoquant le port de La Valette sont d’un charme absolu. Dans le hall attenant, le grand Condé nous surveille, marmoréen.

 

Nous gravissons l’escalier monumental, orné d’œuvres de Deschamps avec scènes de chasse. Au premier étage, la salle de bal et la salle à manger offrent un florilège de portraits signés Rigaud et Largillière ou Vigée-Lebrun dont nous avions fait la connaissance lors de la récente exposition au Marq. L’immense portrait de Louis XV par Van Loo qui nous avait accueilli à Clermont est au centre, bien entendu, et l’éclairage venu des jardins lui sied particulièrement tandis que le regard de Marie Mancini est toujours très attirant.

 

 

Notre guide nous ouvre les portes du hall. Nous y ferons connaissance avec les grands hommes et femmes de la famille de Lastic dont François de Lastic qui entreprit la modification de la bâtisse.

Une collection de chaises à porteur accueille le visiteur et le place d’emblée au 17ème siècle. Dans les salons du rez-de-chaussée, statues, terres cuites, portraits de membres de la famille s’allient au mobilier Régence du salon rouge ou au Louis XV du salon voisin avant d’accéder à la bibliothèque. Cet ancien appartement de la châtelaine renferme plus de 9000 volumes rangés soigneusement dans douze armoires vitrées. Ce trésor ne peut hélas être exploité, l’incivilité ayant découragé les propriétaires d’y laisser accès.

Sortie du 3 juillet au sud du département.
Sortie du 3 juillet au sud du département.
Sortie du 3 juillet au sud du département.
Sortie du 3 juillet au sud du département.
Sortie du 3 juillet au sud du département.
Sortie du 3 juillet au sud du département.

Le régisseur du château nous accueille maintenant pour une visite de la demeure et de son impressionnante collection de peintures.

 

Nous rejoignons l’aile sud pour nous retrouver dans une galerie dédiée à la chasse, les tableaux de la famille Deschamps y dominent tandis que les dessus de portes évoquant le port de La Valette sont d’un charme absolu. Dans le hall attenant, le grand Condé nous surveille, marmoréen.

 

Nous gravissons l’escalier monumental, orné d’œuvres de Deschamps avec scènes de chasse. Au premier étage, la salle de bal et la salle à manger offrent un florilège de portraits signés Rigaud et Largillière ou Vigée-Lebrun dont nous avions fait la connaissance lors de la récente exposition au Marq. L’immense portrait de Louis XV par Van Loo qui nous avait accueilli à Clermont est au centre, bien entendu, et l’éclairage venu des jardins lui sied particulièrement tandis que le regard de Marie Mancini est toujours très attirant.

 

 

Notre guide nous ouvre les portes du hall. Nous y ferons connaissance avec les grands hommes et femmes de la famille de Lastic dont François de Lastic qui entreprit la modification de la bâtisse.

Une collection de chaises à porteur accueille le visiteur et le place d’emblée au 17ème siècle. Dans les salons du rez-de-chaussée, statues, terres cuites, portraits de membres de la famille s’allient au mobilier Régence du salon rouge ou au Louis XV du salon voisin avant d’accéder à la bibliothèque. Cet ancien appartement de la châtelaine renferme plus de 9000 volumes rangés soigneusement dans douze armoires vitrées. Ce trésor ne peut hélas être exploité, l’incivilité ayant découragé les propriétaires d’y laisser accès.

Sortie du 3 juillet au sud du département.
Sortie du 3 juillet au sud du département.
Sortie du 3 juillet au sud du département.
Sortie du 3 juillet au sud du département.

Par ce mercredi de chaleur marquée, nous faisons halte à Issoire pour déguster une truffade et une pompe aux pommes des plus opportunes avant de nous diriger vers le château de Villeneuve Lembron.

 

Méconnu, ce château, qui appartient à l’Etat est une véritable perle d’architecture.

Conçu à la base par un sacré gaillard du nom de Rigault d’Aureille, maître d’hôtel de quatre rois de France (de Louis XI à Francois 1er), l’homme se distingue par son humour et son autodérision. Rigault veut dire chien? Il en fera son blason et exploitera cette image jusque sur son reliquaire. C’est lui qui, dans la cour du château, à l’abri d’une galerie, fera peindre les images de la Chicheface et de la Bigorne. La première est extrêmement maigre, ne se nourrissant que de femmes sages alors que sa consoeur est plus que replète, se gavant d’hommes rendus malheureux par leurs femmes….Les différents salons offrent des tapisseries et des peintures murales de qualité, tout particulièrement au niveau des embrasures.

La chapelle est extrêmement intéressante par ses peintures.

Il en est de même pour les écuries dont le décor peint, sauvegardé à 60% est d’une qualité de trait remarquable.

Sortie du 3 juillet au sud du département.
Sortie du 3 juillet au sud du département.
Sortie du 3 juillet au sud du département.
Sortie du 3 juillet au sud du département.
Sortie du 3 juillet au sud du département.
Sortie du 3 juillet au sud du département.
Sortie du 3 juillet au sud du département.
Sortie du 3 juillet au sud du département.
Sortie du 3 juillet au sud du département.
Sortie du 3 juillet au sud du département.
Sortie du 3 juillet au sud du département.

Après avoir regagné l’agglomération clermontoise et gravi le plateau de Gergovie (ce qui constitue une exploit pour un car qui croise des voitures de pompiers), nous avons le privilège d’être reçus en avant-première dans le nouveau centre d ‘accueil du site de Gergovie. La visite nous est commentée par Arnaud Pocris, en charge du projet. Le bâtiment en arc de cercle est constitué d’un mail offrant des vitrines à gauche et des salles thématiques sur la droite. Le cercle intérieur est illuminé par une baie couvrant sur le paysage et permettant de situer les lieux de cette bataille célèbre.

Des moyens modernes de projection sur relief, de douche sonore permettront au visiteur de s’immerger dans cette civilisation et au cour de la bataille. Ce site devrait constituer le plus évolué d’une chaîne Alesia-Bibracte-Gergovie et permettre un attrait touristique supplémentaire pour la région.

 

En tout cas, cette visite a ravi nos membres!

En tout cas, cette visite a ravi nos membres!

En tout cas, cette visite a ravi nos membres!

Partager cet article
Repost0
11 juin 2019 2 11 /06 /juin /2019 08:37

CONCERT PRIVÉ POUR LA FÊTE DE LA MUSIQUE

Vendredi 21 juin à 20 h. précises

Hôtel Chabrol, 5 rue Chabrol à Riom

Récital de la pianiste Mylène Berg

(Mozart, Liszt, Ravel, Beethoven)

Une corbeille circulera pour remercier l'artiste (contribution conseillée 15 €)

Le nombre de places étant limité, il est impératif de réserver auprès de Clément Dionet

avant le 16 juin par courriel <clement.dionet@gmail.com>

 

 

Partager cet article
Repost0
9 juin 2019 7 09 /06 /juin /2019 07:03

Chers Amis des Musées  de Riom,

Visite guidée exceptionnelle mercredi 12 juin à 18heures  au musée 
Mandet de l'exposition  'Les images sont inadmissibles" avec Jean 
Charles Vergne, Directeur du FRAC Auvergne.

Venez nombreux !!

Je vous rappelle que c'est aussi la deuxième semaine de Piano à Riom 
avec Thomas Enco mardi au Rexy qui ouvre le bal suivi  le lendemain 
mercredi  du Trio au quintette à  l'Arlequin à Mozac, du trio Messiaen 
au Rexy le jeudi, du récital de piano  de Florian Noack au Rexy vendredi 
et d'un final Piano Cuivré salle Dumoulin dimanche . N'hésitez pas à vous 
faire du bien !!!!

Bien à vous

Françoise Fernandez
 

Partager cet article
Repost0
7 juin 2019 5 07 /06 /juin /2019 10:31

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2019 3 29 /05 /mai /2019 08:27

Les concerts du mardi au musée bénéficient, à défaut de chauffage et de porte fiable, de l'acoustique de la chapelle du MRA. Evidemment, le piano n'est pas l'instrument le plus handicapé par les grincements de parquet mais il donne son maximum dans ce lieu dont le décor est assez magnétique.

Cette session entre dans le cadre du festival Piano à Riom, cette organisation ayant permis de disposer du Steinway utilisé par notre concertiste.

Voici ce que l'on peut apprendre de Yannick Chambre en consultant internet. Ajoutons à ce C.V. une complicité cantalienne des plus suspectes avec notre vénérée Présidente!

1er prix de piano du Conservatoire National de Région de Lyon (Classe de Mario Stantchev). D.E.M Jazz du C.N.R de Lyon. Diplômé de L’I.MF.P de Salon de provence. Lauréat de Prix internationaux d’improvisation en piano solo. (Concours musical de France, Concours de piano de Bordeaux, Festival de Montreux 2001). Il a travaillé également avec Jeff Gardner et Michel Camilo. Etudie les musiques du monde avec Jean Namias et Marc Loopuyt.

Diplômé également de la classe D’Ivan Jullien (Arrangement et Orchestration) 

Il a déjà accompagné de nombreux musiciens Didier Lockwood, Andy Sheppard, Mario Stantchev, Philippe Petrucciani, Irving Acao, Alain Debiossat, Dominique Di Piazza, Jim Rotondi, Baptiste Herbin, Jérôme Barde, Frankye Kelly…Il se produit dans différents club, salles et festivals : Opéra de Lyon, Auditorium de Lyon, Salle Molière, Cité de la musique (Paris), Jazz à Vienne, A Vaulx Jazz, Jazz à la Sout, Jazz en Tête, l’Européen (Paris), La clé de voute (Lyon), Laupheim (Allemagne), Théâtre national de Bruxelles (Belgique), Le petit chaperon rouge (Bruxelles), Jazz au Poco, Montreux jazz festival, Festival de Montonvillers, Les 3 baudets (Paris), Vingtième Théâtre (Paris)…

Mais il poursuit également une carrière en piano solo. Opéra de Lyon (Jazz au Péristyle), Festival Piano à Riom, Festival Jazz en tête… 1er album en solo s’appelle équi-libre sortie en 2012.

On peut l’entendre aussi aux côtés de la chanteuse belge Coline Malice.

En ce mardi, le pianiste nous propose une série d'improvisations sur des chansons connues "Chansons sans Paroles". Cosma, Nougaro, Piazzola, Legrand, Petrucciani et la bourrée "La mal lavée". Un petit côté "Keith Jarrett" dans le style virtuose et les ruptures de rythme (selon mon beau-frère).

Ce concert n'a qu'un défaut : il est trop court, on serait bien resté deux heures de plus....

Le 16 juin, Salle Dumoulin, Yannick Chambre assurera l'alter de Piano à Riom avec un Little Big Band, ne le manquons pas.

Complicité cantalienne

Complicité cantalienne

Partager cet article
Repost0
28 mai 2019 2 28 /05 /mai /2019 16:33

Chers Amis des Musées de Riom,


Nous vous proposons une sortie "locale" mercredi 3 juillet 2019:

-départ  en bus à 9h15 du parvis de la gare de Riom

-10h15 arrivée au chateau de Parentignat où, Jean Moiras, artiste 
peintre auvergnat de renommée internationale , nous fera visiter son 
exposition  que  nous prolongerons par une visite du chateau et du parc 
de cette magnifique demeure

-12h  déjeuner dans un restaurant du pays d'Issoire

14h30 visite guidée  du chateau de Villeneuve Lembron récemment restauré

-autour de 17h  réception au plateau de Gergovie par Arnaud Pocris, 
responsable du projet Gergovie -Monde Arverne

-retour à Riom vers 19h


Les inscriptions sont prises en compte à réception de votre chèque de 65 
euros (adhérents, 75 euros non adhérents)  adressé à

Mireille Brun , trésorière , 12 rue de la chapelle Saint Don ,63200 Riom 
au plus tard le lundi 17 juin

En cas d'impossibilité de participer, vous nous aideriez beaucoup si 
vous trouviez un ou une remplaçante ... et sauf cas de force majeure , 
faites  le plus tôt possible!!

Au plaisir de vous retrouver

Françoise Fernandez
 

Partager cet article
Repost0
27 mai 2019 1 27 /05 /mai /2019 07:08

Ce voyage, nous l'avons concocté, organisé, souhaité et il nous a réservé quelques surprises et beaucoup de découvertes.

Le premier épisode s'est tenu le 15 mars, le second, dû à l'engouement suscité chez nos adhérents, s'est tenu le 24 mai .

Le 15 mars fut une aventure dès le départ. Retard de certains, incompréhensions, aléas des travaux sur l'itinéraire, nous avaient valu un retard important, nous privant d'un temps de visite du site Le Corbusier. Le second avis été inversé afin d'éviter les aléas, qui sont pourtant intervenus pour obliger le deuxième groupe à une randonnée imprévue.

Par contre, les invariants sont venus nous rassurer :

  • Personnel du site de Firminy tout juste aimable dans le meilleur des cas, prestation minimaliste des visites des immeubles  par des guides soucieuses de leur pré carré. On se croit à certains moments dans un tableau de Magritte : ceci est une table, cela est un lit....On regrette que Jean-Paul Dupuy ait été interdit de paroles en ces lieux où sa connaissance du sujet aurait permis de dépasser les apparences.
  • Repas de midi pantagruélique.
  • Personnel du Musée d'Art Moderne de Saint-Etienne sympathique et ouvert.

Le site Le Corbusier est l'ensemble le plus complet de l'oeuvre de l'architecte, il regroupe une Maison de la Culture, un stade et une église.

A l'écart se trouve un immeuble d'habitation typique de Le Corbusier.

la Maison de la Culture offre sa façade linéaire rythmée de bandes colorées, des pignons trapézoïdaux d'une grande élégance, entaillés de figures moulées au sein du béton. A l'intérieur, des mobiliers signés du maître, des plafonds qui semblent bas mais sont conformes au modulor. Jean-Paul Dupuy y fait la présentation du site.

A l'extérieur, le stade où s'entraînent des rugbymen, est bordé d'un côté par des tribunes d'un grande élégance que surplombe l'église et de l'autre par la Maison de la Culture desservie par de superbes escaliers.

Firminy
Firminy
Firminy

L'église offre de l'extérieur un aspect très bunkerisant, massif et fermé.

L'intérieur est beaucoup plus "riant" grâce à de nombreux éléments colorés et surtout à ces géniales percées dans le béton qui figurent un ciel étoilé.

Firminy
Firminy
Firminy

La visite se poursuit, après un court transfert par la barre d'habitations. La façade est ornées de moulages en creux dont, bien sûr,  des modulors. Rythmée par les balcons et les taches de couleur, elle est aujourd'hui représentative de ce que nous en sommes venus à abhorrer, et pourtant...  L'accès se fait grâce à un grand hall unique desservi par des ascenseurs rapides qui permettent d'accéder à des "rues", espaces communs qui occupent toute la longueur et sont des points de rencontre. Trois étages d'appartements sont desservis par ces coursives grâce à un subtil jeu de duplex imbriqués les uns aux autres.

Les appartements duplex sont d'une grande sobriété mais étaient révolutionnaires pour l'époque car meublés, y compris la cuisine avec son meuble mobile. La lumière est omniprésente, même en une journée plutôt grise grâce à de larges baies (devenus des gouffres à calories).

Notons bien sûr la présence de l'école au dernier étage, la terrasse faisant office de cour de récréation.

Firminy
Firminy
Firminy
Firminy

Après un repas rapide mais pantagruélique, nous vous rendons au Musée d'Art Moderne de Saint Etienne afin de profiter de l'exposition "24h. de la vie d'une femme".

C'est dans ce genre de circonstance que l'on apprécie la présence d'un véritable pédagogue de l'art pour décrypter certaines oeuvres, expliquer les carrières d'artistes, imager d'anecdotes. Merci jean-Paul de cette prestation. Merci de nous avoir tenus en haleine pendant 5 minutes devant les bûches et les briques!

Les premières salles justifie pleinement le titre de l'expo, cette justification s'estompe au fil des salles suivantes même si l'intérêt des oeuvres présentées est toujours grand : parmi les jeunes découvertes exposées on compte Carpeaux, Rodin, Picasso, Léger, Hentaï, Delaunay....

 

Firminy
Firminy
Firminy
Firminy
Firminy

Le premier groupe a permis de découvrir quelques merveilles de design dans un temps hélas trop court avant de retrouver le car qui nous ramène confortablement à Riom.

Firminy
Firminy
Firminy
Firminy
Partager cet article
Repost0